Qui sont vos modèles ?


Développement personnel / jeudi, avril 5th, 2018

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Telle est la maxime proposée par le sage Jean de la Fontaine. Seulement, le brave homme a oublié un point essentiel : encore faut-il avancer dans la bonne direction.

Comme une plante nécessite parfois un tuteur pour pousser droit, les hommes ont besoin de modèles pour évoluer. Durant l’enfance, ce rôle est tenu par les parents, puis par d’autres personnes au cours des différentes phases de la vie (les copains de classe, le chanteur à la mode, le superhéros de film, les collègues de bureau, le conjoint, etc.)

Choisir un modèle permet de se donner une image idéale à atteindre, des exemples de comportements, d’idées, parfois même de styles à adopter. Bref, quelqu’un à qui ressembler.

Malheureusement, une fois un certain âge atteint (variable, selon chacun), la plupart des personnes estiment qu’il est temps de « vivre par elles mêmes », et cessent de prendre exemple sur autrui. Une fois leurs schémas comportementaux bien établis, elles cessent d’en rechercher de nouveaux autour d’elles, et se contentent de vivre sur leurs acquis sans plus se remettre en question.

Un autre problème courant est l’adoption de mauvais modèles. L’exemple classique, c’est l’ado en recherche d’identité qui cherche à imiter les « gros durs » de l’école, adoptant parfois des comportements dangereux voire autodestructeurs.

Pourtant, il n’y a pas d’âge pour évoluer. Et quand on évolue, on a toujours besoin de modèles pour avancer dans la bonne direction. Voici donc quelques conseils pour vous choisir le modèle qui vous convient.

Se remettre en question

La première étape du processus, c’est d’accepter de se remettre en question. Un modèle doit servir de tuteur pour l’évolution, et qui dit évolution dit changement. Commencez par admettre que nul n’est parfait, et que vous ne faites pas exception à la règle. Même moi, j’ai des défauts ! Vous imaginez1 ?!

Commencez par faire le point sur les aspects de votre personalité que vous voudriez améliorer. Quels sont les défauts que vous voudriez corriger ? Quels sont les qualités que vous souhaiteriez développer ? Quelles compétences voudriez vous acquérir ? Dressez une liste, et triez les éléments par ordre d’importance.

Si vous hésitez, une bonne méthode consiste à passer en revue les gens que vous admirez. Quelles sont les caractéristiques de leur personalité que vous appréciez le plus ? Qu’est-ce qui fait que vous les admirez tant ? Il est probable que ce seront les points que vous souhaiterez développer chez vous.

Par exemple, vous pourriez arriver à la conclusion suivante : « J’aimerais être plus patient, plus persévérant, et moins renfermé ».

Je pense qu’il est bon, au moins dans un premier temps, de ne considérer qu’un nombre restreint d’éléments. Après tout, personne ne vous demande de devenir parfait du jour au lendemain. Le développement personnel est une route, pas une destination. Ainsi, concentrez vous sur une ou deux caractéristiques.

Je me répète peut-être, mais pour parvenir à évoluer, il faut réellement le vouloir. Si vous n’avez aucune envie d’évoluer, libre à vous. Je ne suis pas là pour vous forcer. Vous êtes grands, maintenant 🙂 Mais tant que vous n’aurez pas effectué cette démarche, vous ne trouverez aucun modèle valable. Comme le dit un proverbe boudhiste : Quand l’élève est prêt, le maître apparait.

Se choisir un modèle

instant
Crédit photo : Ol.v!er [H2vPk]

Vous voilà maintenant pleinement conscient de vos imperfections, et désireux de faire évoluer votre personalité. L’étape suivante va être de choisir un modèle approprié, lequel saura vous inspirer pour atteindre votre but.

Vous allez devoir choisir une ou deux personnes qui détiennent ces facultés que vous devez acquérir. Vous souhaitez devenir plus social ? Pensez à un fêtard de vos amis pour qui la communication n’a pas de secret. Vous souhaitez devenir moins stressé ? Choisissez quelqu’un dont la philosophie et le calme sont à toute épreuve.

Tout à l’heure, vous avez passé en revue les gens que vous admiriez ? Et bien c’est sans doute parmi eux que se trouvent les meilleurs modèles. Puisqu’en général, les gens que l’on admire détiennent des qualités et les compétences que l’on convoite. Et c’est d’eux qu’on aimerait le plus être admiré.

Un bon modèle est quelqu’un que l’on connait bien, et dont ou peut facilement prévoir le comportement. Préférez donc un proche, un membre de la famille ou un ami. Évitez de prendre pour modèle le chanteur à la mode, ou je ne sais quelle star médiatisée que vous n’avez même jamais aperçu en vrai. Ces gens sont souvent admirés pour de mauvaises raisons, et leur personalité est idéalisée.

Nous avons tous dans notre entourage des gens que nous admirons pour certaines de leurs capacités, ou pour certains aspects de leur personalité. Généralement, le choix d’un ou plusieurs modèles se fait assez naturellement. Passons maintenant à l’étape suivante, à savoir…

Suivre l’enseignement de votre modèle

Nous allons donc apprendre à suivre l’enseignement d’un modèle. Avant toute chose, vous devez savoir qu’un modèle n’est pas un mentor, qui vous enseignera tout ce qu’il sait. Ce n’est pas non plus un coach, qui vous guidera activement à travers les étapes de votre développement personnel. Ce n’est pas un enseignant auquel vous poserez des questions pour savoir « comment il fait ».

Le concept clé, ici, est l’imitation. Vous allez devoir analyser de quelle manière votre modèle réalise ce qu’il réalise, et vous servir de votre étude pour faire la même chose. Pour cela, je pense qu’il est mieux que votre modèle ne soit même pas au courant de la chose. En gros, évitez d’aller le voir en lui disant « eh ! tu sais, tu es mon modèle ».

Si vous procédez ainsi, vous risquez de biaiser son comportement lorsqu’il sera en votre présence, puisqu’il se saura observé. Comme en physique quantique, la mesure modifie l’état du système. En clair, votre observation modifiera ce que vous voulez étudier, et vous l’aurez dans l’os.

Procédez plutôt comme un journaliste animalier, qui observe en évitant autant que possible de se montrer. Moins intrusive sera votre observation, mieux ce sera.

Délimiter le contexte de l’étude

Il est important de délimiter le contexte précis de l’étude, pour ne pas vous disperser. Pour cela, posez vous les questions suivantes :

  • Quelles sont les compétences / qualités que je souhaite observer ?Tout n’est pas forcément bon à prendre chez votre modèle, et ses qualités ne l’empêchent pas d’avoir d’autres défauts. Sachez dés le début délimiter les points que vous allez observer.
  • Quelles sont les situations propices à l’observation ? Si vous voulez découvrir comment votre modèle parvient à se faire des amis, à quoi bon l’observer quand il fait la vaisselle ?

L’apprentissage passe par l’observation

Vous voilà dans la bonne situation, vous savez quoi observer : vous êtes maintenant fin prêt pour l’étude. Il faut maintenant analyser les comportements de votre modèle, en vue de les reproduire plus tard.

Que pense-t-il ? Quel est son état d’esprit ? Que dit-il, avec quels mots, quand, à qui, et à quelle fréquence ? Que fait-il ? Comment se tient-il ?Quelles sont les expressions faciales qu’il affiche ? Est-il souriant ? Confiant ? Taquin ? Lance-t-il des blagues ou est-il sérieux ?

Ne vous contentez pas d’une analyse superficielle, essayez vraiment de vous imprégnez de sa personalité, son état d’esprit, sa physionomie, ses idées, ses valeurs, ses croyances, etc.

Reproduire ce que vous avez observé

Radiateur !
Crédit photo : Fanch The System !!!

Nous en arrivons au point crucial du processus. Le temps est venu de mettre en pratique ce que vous avez appris ! tatadadaaaam (musique grandiose) !

Et bien, que dire, sinon « lancez vous ! » ? Vous savez dans quelles situations vos défauts s’expriment. Vous savez dans quel contexte vous mettriez en application vos nouvelles compétences. Et bien à ces moments là, au lieu de laisser s’exprimer vos schémas comportementaux habituels, prenez quelques secondes pour réfléchir.

Si j’étais Machin, qu’est-ce que je penserais ? Que dirais-je ? Que ferais-je ? Comment me tiendrais-je ? Comment réagirais-je ? etc. C’est à vous de jouer.

Avant de conclure cet article, je voudrais ajouter quelques petites précisions. D’abord, ne perdez pas de vue votre objectif. Vous allez devoir « copier » certains aspects de votre modèle, certes. Mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’imiter pour imiter, mais de s’approprier des compétences et des qualités. Vous devez les faire votre, et pas vous contenter de les simuler.

Ensuite, n’oubliez pas de rester vous-même. Un modèle ne sera jamais rien d’autre qu’un tuteur qui vous aide à pousser dans la bonne direction. Vous ne devez pas devenir quelqu’un d’autre, ni vivre dans sa réalité. Il s’agit simplement d’évoluer.

Enfin, peut-être vous poserez vous la question : pendant combien de temps devrai-je continuer à prendre des modèles ? Ma réponse : tant que vous ne serez pas parfait 😉 Continuez, et un jour, le modèle, ce sera vous.

  1. Je sais, je sais, c’est dur à croire, mais c’est ainsi. Cela dit, je n’en ai pas tant que ça, rassurez vous 😉 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *